BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE

ALERT veille sur les archives du site Richelieu

Associé au superviseur Vespa de CEGELEC, ALERT assure la préservation des documents d'archives, objets et costumes les plus anciens du patrimoine Français

Historique

bnf_1.jpgLe site Richelieu est le berceau historique de la Bibliothèque Nationale de France depuis 1720. Il a été façonné et modifié au cours des siècles à partir des premières constructions datant de l'époque de Mazarin.
Ce site abrite quatre des plus anciens départements de collections de la BNF, à savoir les départements:

  • cartes et plans
  • estampes et photographies
  • Manuscrits, division occidentale et division orientale
  • Monnaies, médailles et antiques
  • Musique

Arts du Spectacle

La société CEGELEC, en collaboration avec la SAMEX, prend en charge l'intégration d'un système complet de télésurveillance du site Richelieu afin de garantir des conditions optimales de conservation des archives et des objets précieux.

Description du système de supervision

Le système de supervision comporte trois stations d'exploitation munie du superviseur VESPA de CEGELEC. L'une de ces stations intègre le logiciel Alert. Le système comprend un réseau Ethernet et trois réseaux de terrain supportant 25 unités de traitement local pour une base de données de 300 entrées/sorties. Les informations provenant des unités de traitement local sont transmises au système de supervision via des cartes CEGELEC ASPA VE 7000.
L'ensemble supervise plus de 100 alarmes critiques ou prioritaires. Elles sont transmises par mini-messages SMS vers les téléphones portables des différents responsables concernés par l'alarme. Les agents de maintenance de la BNF sont présents sur le site en permanence. Lorsqu'une alarme critique est détectée, les agents de la SAMEX spécialistes en maintenance, interviennent sur place. Les alarmes peuvent également être transmises par fax au service " Central Ventilo-convecteur ", au bureau de la SAMEX et au PC de sûreté.

Principaux types d'alarmes

De nombreux critères doivent être pris en considération afin d'assurer une parfaite conservation des documents d'archives et autres objets précieux préservés sur le site Richelieu.
La centrale de traitement d'air est supervisée en permanence afin que la qualité, l'hygrométricité et la température de l'air des magasins où sont stockés les manuscrits soient constantes et conformes à des conditions de conservation bien précises particulièrement en ce qui concerne les archives dites " fragiles ". Les fluides sont également contrôlés afin que le système de chauffage et de climatisation soient continuellement opérationnels.
Les centrales électriques sont également sous surveillance. La consommation des différentes sources d'énergie électrique est contrôlée systématiquement. Lorsque le niveau de consommation maximal est atteint, certaines sources d'énergie sont délestées afin de maintenir la consommation électrique à un seuil défini. De même, lorsqu'une coupure de courant intervient, un groupe électrogène prend le relais afin d'assurer le relestage des bâtiments critiques.

Le site Richelieu en bref :

  • 65 000 m2
  • 20 millions de documents
  • 8 salles de lecture
  • trois galeries d'exposition
  • un service et quatre ateliers de restauration
  • un service de reproduction
  • 450 personnes et un détachement des sapeurs pompiers
bnf_2.jpg

Le système surveille aussi le niveau des puisards et le bon fonctionnement des pompes d'évacuation afin de pouvoir prévenir le personnel de maintenance en cas de risque d'inondation ou de débordements d'eau.

Bilan

Les conditions de préservation de notre patrimoine sont optimales grâce à un contrôle permanent des principaux facteurs influant sur la conservation des objets anciens et tout particulièrement des manuscrits.

 

S5 Box

Login Form